Les Bronzés font du ski (nan)

Contrairement à ce que ma peau claire et ma tronche de Russe pourraient laisser penser, je supporte mal le froid et suis au top de ma forme l’été par 30 degrés. Je suis plutôt « mois d’août à Santorin » que « janvier à Courchevel ». Le cagnard, le désert, les collines rocailleuses du sud, les cigales, la Méditerranée et la mer Egée, c’est l’environnement qui me convient. Je pète le feu par 40 degrés et par grosse sécheresse.

Mes quelques expériences de montagne l’hiver ont été catastrophiques. Voir tous ces gens qui partent au ski en ce moment ne me fait pas du tout envie. Je suis partie faire du ski une fois, 3 semaines en classe de neige. Passons sur le moniteur qui hurlait sur des gamins de 11 ans en les traitant de connards de Parisiens sans rien leur apprendre. Non le pire, c’est que je me suis fait une magnifique fracture du tibia le DERNIER jour de cette putain de classe de neige. Quelques mois avant le concours d’entrée à l’école de danse de l’opéra de Paris, que je devais passer. Au bout d’un an de rééducation et aucune pratique, je n’avais plus le niveau et ma carrière de danseuse s’est donc achevée dans les neiges de St Gervais-de-mon-cul. Depuis, je voue une haine tenace aux moniteurs de ski et à tout ce qui ressemble de près ou de loin à une remontée mécanique. Le rayon sports d’hiver de Décathlon me fout des boutons. Au-delà de cette histoire de tibia cassé, la haute montagne me rend claustro et me donne des angoisses (chacun ses névroses) et je ne vois pas l’intérêt de dépenser une fortune en location de studio pourri, forfait pistes et location d’équipement, tout ça pour aller slalomer en se gelant le derrière dans une combinaison qui te fait ressembler à un bibendum fluo. Avec Little Bitch, je m’y vois encore moins : le temps de l’équiper, j’aurais déjà perdu toute motivation. Quand mon frère et ma belle-sœur nous ont proposé des les rejoindre un week-end dans l’appartement que possèdent ses parents à elle dans une station de ski chic, j’ai donc prétexté qu’on n’avait pas de sous (ce qui est vrai en plus). Ils m’ont dit que l’année prochaine, on pourrait leur laisser Little Bitch pour qu’elle apprenne à skier. Alors autant je suis du genre relax avec ma fille façon « si elle se casse la figure, ça fait partie de l’apprentissage » autant le ski, c’est niet (jusqu’à ce qu’elle soit en age de faire la demande elle-même, et encore). Entre mon tibia fracassé et ma collègue paraplégique suite à une chute de ski, j’ai trop les boules. Moi la montagne, ça ne me gagne pas du tout. Et ça tombe bien parce que Pacha non plus.

tumblr_inline_ol69aigbju1s9x8us_500

Publicités

Et un beau follicule, un !

Hier, rendez-vous pour ma première écho de controle de cette stim, et première endo-chattale avec Dr Strange donc (ça sonne coquin ça, oh oh oh). Dr Strange s’avère en fait etre un gentil bonhomme, et plutôt doux avec sa sonde.  Le frichti à l’air et les jambes dans les étriers, il m’a parlé concerts et festivals de théâtre.  Pour ensuite me complimenter sur mon superbe endomètre, et un beau follicule, révélant une ovulation imminente. Déjà ?! Je ne me plains pas, mais ça me parait presque trop facile. Donc piquouze d’Ovitrelle ce soir, meme s’il est possible qu’une ovulation spontanée se soit produite hier soir ou aujourd’hui. Et puis les recommandations d’usage, séances de poney tous les jours pendant 3 jours. Pacha est au taquet et ne se fait pas prier. Pour l’instant, les rapports sur commande ne le gênent pas et n’atteignent pas sa libido débordante. La nouveauté, c’est l’utrogestan en gélules que je dois prendre – je n’en ai jamais eu avant mais j’ai entendu parler de ses effets indésirables sur la blogo. Sous le coup de l’émotion suite à l’annonce de mon magnifique follicule, j’ai oublié de demander une ordonnance pour une prise de sang, et Dr Strange semble avoir zappé. De toute façon je n’avais pas l’intention d’aller en faire une à moins d’avoir un retard de règles d’au moins 4 ou 5 jours, ça me laissera le temps d’appeler et d’en demander une si besoin. Je pense que je pourrais enchainer directement avec une 2ème stim, vu que celle-ci s’est passée comme sur des roulettes. Sur ce, je m’en vais continuer mon marathon sexuel à vue reproductive.

giphy (1)

Stim 1 : bataille avec le stylo

Hier soir j’ai fait ma 1ère injection, excitée comme une ado pour sa première boum. En deux temps trois mouvements, j’ai mis la cartouche, fixé l’aiguille, et je me suis piquée sans hésitation. Sauf que j’ai ensuite galéré pour libérer la dose avec la machin qu’il faut faire glisser. J’ai lutté pendant bien 1 minute, l’aiguille toujours plantée dans la bide, pestant et regrettant de ne pas avoir fait appel à une infirmière, avant d’enfin réussir à libérer la dose. Est-ce moi qui suis blonde ou bien ce stylo injecteur a-t-il un défaut de conception ? Avec le Puregon, il suffisait d’appuyer sur le bouton en haut du stylo. Là cette histoire de long bouton à faire glisser sur le coté n’est pas ergonomique. Du coup je me suis ensuite entraînée à vide et j’ai pigé le truc : prendre le stylo plus bas et avoir le pouce sur le bouton, prêt à faire glisser vers le bas. Du coup j’ai pas mal saigné et j’ai un peu mal aujourd’hui, façon bleu. Ce soir, je pique de l’autre coté. En espérant ne pas me charcuter cette fois…

giphy

Godzilla is on the loose

Ça doit être le syndrome menstruel en ce glorieux J2 : tout me fait chier, tout m’emmerde. Je suis Godzilla, prête à tout défoncer sur mon passage.

  • Little Bitch a été insupportable ce matin, jusqu’au moment où je l’ai déposée chez la nounou où elle est devenue tout sourire. Je me demande si elle sent que quelque chose se prépare (ie la stim) ou si c’est juste la crise des 2 ans. Ou si elle se fout de moi.
  • Je ne supporte plus les petites manies de Pacha : les bruits qu’il fait en mangeant, sa manière de vouloir tout savoir et tout contrôler, ses pantalons trop larges. Je lui en veux de n’avoir toujours pas trouvé de boulot. En plus il veut aller à PachaLand avec Little Bitch en partant peut-être le dernier jour de février. Soit, je suis plutôt pour sur le principe(Little Bitch n’a pas vu sa grand-mère et sa tante depuis 1 an et j’avoue que quelques jours de solitude me feraient du bien) sauf que je serais certainement en pleine stim ! Ou alors en cours de finalisation, mais s’il se barre juste au moment où on lui demande de faire sa prestation porno et sa livraison de spermatos, je fais comment ? Je chope un mec au hasard ? Aux chiottes Pacha.
  • Quant à la pharmacie de mon bled, je les hais : déjà, quelle pharmacie est fermée les samedi à partir de 12h ?! Jamais vu ça. En voyant l’ordonnance de Dr Strange, cette vieille bique a haussé les sourcils en disant qu’Ovaleap n’existait pas. Mais va relire ton Vidal, connasse ! Ton diplôme date du Second Empire ou quoi ?! J’ai du insister. Conclusion : je dois repasser en fin d’après-midi et elle n’est même pas sure de l’avoir car « il faut voir avec le fournisseur ». Mais c’est Joué Club ton fournisseur, putain ?!
  • Manquait plus que l’aspect boulot : la grosse de l’accueil, qui s’ennuie manifestement comme un rat mort, a décidé de scanner le site internet à la recherche de la moindre petite erreur (ou estimée comme telle). Elle m’appelle donc plusieurs fois par jour avec les « erreurs » qu’elle a repéré. Alors que je suis en pleine bourre.

Voilà, c’était mon ralhaton du vendredi. Et gare aux prochain qui croisent ma route ! Il faut que je me calme avant ma première piquouze de lundi.

giphy-tumblr

Stim 1, dans les starting-blocks

J’ai reçu hier la confirmation de mon 100%, youpi ! Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre que mes règles se pointent. Depuis hier, plus aucun saignement, elles devraient débarquer dans la nuit ou demain. Je ne suis pas encore allé chercher tout le nécessaire à la pharmacie, comme je dois commencer les injections à J5, ça me laisse de la marge. Je commence à bien cogiter et j’ai un peu d’appréhension : et si ça ne stimulait rien du tout, ou si je faisais une hyperstimulation ? Il faut que je me calme. Ce soir, raclette party, pour me détendre (oui, tous les prétextes sont bons).

Too soon

Hier matin, mauvaise surprise à J25 : des saignements pas encore très abondants mais plus que du spotting. Fuck, fuck, fuck : mes règles ne sont pas sensées débarquer avant jeudi ou vendredi. Ce ne serait pas un problème si j’avais reçu confirmation de ma prise en charge 100% infertilité, sauf que ce n’est pas le cas. Je sais que c’est rétroactif mais en ce moment je n’ai pas les moyens d’avancer l’argent pour acheter les médocs. Du coup je serre les cuisses en priant pour recevoir le fameux papier à temps pour commencer ma stim simple au prochain cycle. Au pire ça décale d’un mois et ce n’est pas dramatique – je me dis que c’est peut-être mieux parce que ces prochaines semaines vont être chargées niveau boulot et cela risquerait d’être compliqué pour aller faire les échos de contrôle. En même temps, mon impatience grandit… Je veux m’injecter des hormones avec un super stylo, moi !

ob_191034_aiguille
L’aiguille est plus longue que dans mes souvenirs en fait

Enfin le week-end

La semaine a été dure : des ennuis en pagaille, une Little Bitch malade comme jamais avec une nuit blanche à la clé, et une surcharge de boulot. Heureusement les choses commencent à s’arranger : j’ai pu réserver un hôtel pas cher et pas loin du lieu pour le mariage de ma sœur (en plus acceptant les chèques vacances, youpi), Little Bitch dort mieux la nuit et n’a plus une tête d’accro au crack et j’ai enfin reçu mes tickets restau et l’argent de la CAF. Ce week-end va être consacré à la glande, la bouffe (j’ai méga envie de raclette) et au cocooning.

giphy-downsized (5)

J1 devrait débarquer en milieu ou fin de semaine prochaine – je n’ai aucune idée de quand j’ai ovulé (si ovulation il y a eu). J’espère donc recevoir la confirmation de mon 100% bientôt pour pouvoir débuter ma stim sur mon prochain cycle comme prévu.

Bon week-end à toutes !